Une véranda pour la maison, mais à quel prix ?

La création d'une pièce supplémentaire est la première raison pour investir dans une véranda. Lieu de vie à part entière, cette construction offre de surcroît un cachet indéniable, en en rénovation comme en construction. Ses parois de verre rendent encore le lieu particulièrement lumineux. Une véranda devient tout autant bureau que jardin d'hiver.

Attention, pensez à vous renseigner auprès de votre mairie : le Plan local d’urbanisme oblige parfois à un permis de construire. Les délais de délivrance peuvent alors être de trois mois.

Les étapes pour l'installation de la véranda



Sol, Toiture, parois, etc. : la construction d’une véranda nécessite de nombreux travaux.

Pergolas alu autoportees

Il est indipensable de réaliser une dalle en béton, si possible foncée pour retenir le rayonnement solaire, et pour ceux qui le désirent la recouvrir d'un revêtement. Les ouvertures comme les parois auront un vitrage renforcé car il convient d'assurer l'isolation. Le toit offre la possibilité de plusieurs matériaux : polycarbonate, plaques, tuiles... D’autres agencements peuvent être prévus comme la pose de stores.

Quelles matières pour Une véranda en alu ou en plastique



L'ossature de la véranda peut être composée de différents matériaux. Le plus couramment utilisé est l’alu, léger, convenant à toutes les formes, facile d’entretien et se déclinant dans de multiples coloris. Il donne par ailleurs une touche vraiment contemporaine à n'importe quelle maison. Enfin, de grandes avancées ont été réalisées dans ses propriétés isolantes.

Vous avez aussi la possibilité de choisir le PVC pour coût, le bois, esthétique et solide voire le fer forgé, matière de prestige.

Une pergola plutôt qu’une véranda ?



Doit-on préférer une pergola ou une véranda ? En réalité, elles ne jouent pas le même rôle. La pergola est une véranda sans murs. Elle peut d'ailleurs être la première étape d’une véranda.

Ouverte sur l'extérieur, la pergola remplit différents fonctions, et avant tout un abri contre la chaleur et la pluie. Elle s’installe contre une façade ou sur un toit terrasse. La météo de votre lieu d’habitation fait partie des éléments à prendre en compte au moment du choix d’une véranda. Effectivement, quand elle sera installée, il conviendra de l’entretenir.

L'alu se révèle en la matière très pratique tandis que le pin nécessite des traitements. Petite astuce pour les vitres, optez pour un vitrage auto-nettoyant pour les côtés et pour la toiture. La pose d’une véranda nécessite des travaux réalisés par un as du bricolage ou un artisan. Avant tout, il est primordial d’en préciser la vocation (cuisine, bureau...) et la taille, mais aussi l'espace où elle sera posée.

Ensuite, la structure doit être étudiée (à pans coupés, ronde..). Si des vérandas prêtes à monter sont désormais proposées, leur installation exige de bonnes notions. Une pergola peut en revanche être posée assez facilement par un bricoleur chevronné assez facilement. Si ce n'est pas votre cas, optez pour les services d’un vérandaliste : cela coûte plus cher, en contrepartie vous avez l’assurance d’une véranda durable.

Pensez toutefois à demander la garantie de dix ans. Les tarifs pour une véranda sont vraiment variables : ils s'échelonnent entre 15 000 et 30 000 euros, tout dépend de des dimensions mais aussi des matières utilisées. Le PVC est le matériau le plus économique, le fer forgé le plus cher. On peut acheter une véranda dans les magasins spécialisées comme chez un distributeur.

Vous avez en outre la possibilité de dessiner les plans vous-mêmes puis vous faire seconder par un artisan. Ces tarifs n'incluent pas la pose. A ce propos, n'hésitez pas à demander plusieurs devis.